L'historique de cette commune est lié à la famille des Vandenesse.

Notre commune a laissé des vestiges gallo-romains à La Rêpe et à Vandenesse. A Vandenesse, on y retrouva la petite et la grande ville ce qui nous met sur la piste de deux villas gallo-romaines. Un certain propriétaire terrien, un certain VINDONUS, y avait cité. Ne trouverait-on pas dans ce nom une origine du mot Vandenesse. A la Rêpe, M. Fagothey retrouva même des monnaies de frappe gauloise au cours du 1er et 2ème siècle après Jésus-Christ.
En 1229, Vandenesse prend le nom de Vandenos d’où le nom des habitants (les vandenosiens ou vandenossiens).
En 1336, Guillaume Raymond de Chateauneuf, curé de Vandenesse et neveu de Guy fondait dans son église paroissiale, 4 petites chapelles à la gloire de la Vierge Marie.
Le 15 Septembre 1357, le sieur Guy de Chateauneuf conclut un accord avec Pierre de Bligny-sur-Ouche sur la justice. Le seigneur de Chateauneuf revendiquait, dans cet accord, le cor et le cri de Vandenesse c'est-à-dire toute la justice et la gestion des amendes. La justice (tout ce qui concernait les cas injurieux) sera ainsi rendue à Vandenesse et les condamnés seront détenus à la prison de Vandenesse. Les condamnés à mort seront donnés à Chateauneuf dans les quinze jours pour exécution de la sentence. Les biens du condamné seront partagés à raison de 3/4 au seigneur et le dernier quart à la commanderie de Beaune. Lorsqu'il n'y avait pas condamnation à mort, le jugement sera rendu par les juges de Vandenesse.
Ensuite, Poinçot de Chateauneuf fut fait, en 1362, prisonnier au sortir d'une cuisante défaite. Au mois de mai 1362, il donne procuration à son écuyer pour aliéner une partie de ses propriétés. A sa libération, le 15 aout 1362,son écuyer Jean Bouchard affranchissait le domaine de Vandenesse pour une somme de 220 florins d'or. Par cet acte, Vandenesse n'était plus astreint "au guet et à la garde de Chateauneuf";
La famille de Vandenesse (vous pourrez trouver l'historique de cette famille sur le site) fut anoblie en 1362 puis elle suivit la fortune de Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire et épouse de Maximilien, empereur d'Autriche.
Le 31 mai 1419, Guy de Chateauneuf affranchit de mainmorte, de formariage et de serve la commune de Vandenesse. Par cet affranchissement, Guy délivrait ses gens de Vandenesse de la "taille à volonté, ne les laissant plus soumis à une redevance annuelle fixe" qui portait sur les terres et non sur la personne.
Le 13 mai 1460, Hugues Grasset, écuyer et seigneur de Colomery agissant au nom de Philippe Pot, acquérait la seigneurie de Chateauneuf et de Vandenesse pour 1070 livres.
En 1531, François de Montmorency affranchit La Rêpe et Esbordes, hameaux de Vandenesse.
Les siècles s'écoulèrent au fil des familles de Chateauneuf. La principale ressource de Vandenesse était les mines de fer qui étaient transportées jusqu'aux forges de Veuvey-sur-Ouche depuis le port de La Rêpe (voir la photo dans la rubrique Photos du Vieux Vandenesse.En ce premier quart de siècle après révolution, fut l'aménagement de la vallée de Vandenesse
avec un canal. L'idée remontait au 16ème siècle mais les réels travaux ne débuteront qu'en 1775. De nombreux obstacles se firent mais la réalisation se fera avec les prisonniers de guerre de droit commun. Les biefs se construisirent au fil des années.


Suite de l’historique